Randonnées pour grizzlys

et autres animaux solitaires

Carte

En résumé:

  • Point de départ: Steingletscher, sur la route du col du Susten
  • Durée totale: 4 heures depuis la fin de la route, ajouter env. 1 heure depuis Steingletscher
  • Difficulté: T3 - Randonnée en montagne exigeante (bien que le sentier soit balisé en bleu-blanc, je pense que ce n'est pas vraiment justifié et je n'irais pas jusqu'à mettre T4 - Randonnée alpine
  • KMZ pour Google Earth
  • Profil (aller-retour): Profil
  • Indice de « grizzlitude »:
    Indice de grizzlitude: -1

Cartes:

Liens (cliquer sur le drapeau):

Tierberglihütte

Découverte des glaciers de Suisse centrale. On est déjà dans les Alpes Uranaises mais toujours dans le canton de Berne, raison pour laquelle j'ai classé cette page sous "Oberland Bernois". Techniquement plus difficile, cette randonnée est à mon avis à entreprendre par temps sec (dalles glissantes).

La cabane Tierbergli

1 - La cabane Tierbergli

Le point de départ est l'hôtel Steingletscher, situé dans un des derniers lacets du col du Susten. Une route étroite qui part à droite (en venant de Meiringen) passe devant un petit lac glaciaire et s'arrête un peu plus haut avec une grande place pour parquer.

Ici, nul besoin de monter bien haut pour observer des glaciers. La langue du Steingletscher atteint presque la route du col et le Steinlimigletscher descend jusqu'au au parking mentionné auparavant. On voit des groupes de personnes évoluer entre les crevasses pour s'initier à la technique de l'alpinisme sur glacier.

Dans sa partie inférieure, le tracé du sentier effectue un demi-cercle, tirant d'abord vers la gauche jusqu'à passer sous des séracs menaçants avant de revenir nettement à droite. Il passe au milieu de gros blocs puis atteint un replat à env. 2400m (7874ft). Compter une heure depuis le parking, un peu plus depuis l'hôtel Steingletcher.

De ce replat, on voit le parking en contrebas et les contreforts du Titlis en face. On distingue également, dans la direction opposée, la cabane Tierbergli. Sauf erreur de ma part, il doit s'agir en fait du cabanon des toilettes (!), la cabane étant juste derrière.

De grandes dalles calcaires

2 - De grandes dalles calcaires

Steingletscher et Steinsee

3 - Steingletscher et Steinsee

Le chemin est marqué en bleu et blanc, ce qui indique un itinéraire d'alpinisme et non de randonnée. Au moment d'écrire ces lignes, c'est le seul itinéraire de ce site qui n'est pas balisé par les habituelles marques rouges et blanches. En fait, cette première moitié ne pose aucun problème. Bon nombre de "randonneurs du dimanche" (des touristes de passage au col et désireux de se dégourdir les jambes) sont montés jusqu'ici et n'ont pas poursuivi plus haut.

A partir de là, l'itinéraire devient effectivement moins facile et justifie sa notation: sans jamais être dangereux, il serpente dans des dalles rocheuses et il faut soi-même trouver où mettre les pieds, voire les mains. Mais les marques sont suffisamment nombreuses et indiquent très clairement la direction.

Un petit passage dans la neige puis ça recommence avec les dalles, en tirant de plus en plus sur la gauche. Après 2h10, on débouche sur un replat. La cabane est juste à quelques centaines de mêtres sur la crête rocheuse en bordure de névés et séracs.

La descente nécessite env. 1h30 mais se révèle pénible pour les jambes (grands pas à faire en permanence) et éprouvante du fait de l'absence de sentier confortable et de la recherche permanente du meilleur passage entre ces dalles calcaires.

Le point noir de l'endroit est son bruit et son agitation: tirs militaires, bal d'hélicos venant ravitailler les cabanes, trafic sur la route du Susten... La présence des militaires peut se révéler gênante, car à en juger par des récits sur Internet, il peut arriver que les jeux guerriers de l'armée Suisse bloquent totalement l'accès à la cabane Tierbergli. Se renseigner avant le départ pour éviter d'être refoulé à mi-chemin.

Précédent Suivant