Randonnées pour grizzlys

et autres animaux solitaires

Carte

En résumé:

Cartes:

Liens (cliquer sur le drapeau):

Cabane d'Orny, Cabane du Trient

2 cabanes au programme de cette excursion de grande classe: Orny (2826m, 9272ft) et Trient (3170m, 10400ft). Le panorama de cette dernière est réellement exceptionnel, surtout au soleil couchant: un plateau glaciaire bordé par des aiguilles de granit. Malgré la fréquentation, il vaut donc la peine d'envisager d'y passer une nuit.

La cabane du Trient

1 - La cabane du Trient

Le départ se situe à Champex, dans le Val Ferret. Si vous avez lu mes autres récits de randonnées, vous saurez que c'est une vallée que j'adore. Bien que Champex soit sensiblement plus développé que les hameaux du fond du Val Ferret, on ne peut pas parler de tourisme de masse ici.

L'utilisation du télésiège de la Breya s'impose. Sans cette installation, la montée totale s'élèverait à 1700 mètres (5577ft), ce qui rendrait ce tour particulièrement éreintant. Je parle en connaissance de cause puisque j'ai dû me passer du télésiège une fois pour cause de fermeture de fin de saison. Si je déconseille catégoriquement la montée sous la ligne du télésiège, je vais tout de même décrire un compromis intéressant qui consiste à prendre un aller- simple et redescendre par le Col de la Breya et le Val d'Arpette.

De la station supérieure de La Breya (restaurant), on prend un sentier très haut au-dessus de la Combe d'Orny. Pendant la première heure, il gagne peu d'altitude. Il s'agit d'un bon sentier relativement large. Heureusement, car les pentes traversées sont très raides. Le vide est surtout marqué au début. Au fur et à mesure qu'on pénètre dans la combe d'Orny, celle-ci se referme. Ne pas oublier d'admirer le Grand Combin derrière soi, de l'autre côté du Val de Bagnes.

Le sentier de la Combe d'Orny

2 - Le sentier de la Combe d'Orny

Après env. 45 minutes de marche on remarque le départ de l'étroit chemin du Col de la Breya, que je décrirai plus bas. Puis, après une heure, on rejoint le torrent du Darbellay, à l'altitude de 2464m (8084ft). Et après 1:15, on arrive dans une plaine où l'on croise généralement des groupes de grimpeurs venus escalader les voies tracées dans la falaise.

La rude montée qui suit ne dure que 15 minutes. On se trouve dès lors sur la moraine du glacier d'Orny. Le glacier en contrebas semble fondre à vitesse grand V, hélas! La montagne à l'aspect inviolable, tant sa face est lisse, est le Clocher du Portalet. On le voit aussi très bien sur le chemin de la Cabane de Saleina. Un dernier tronçon raide et l'on est à la Cabane d'Orny. Temps total: 2:10, pauses comprises.

La cabane d'Orny

3 - La cabane d'Orny

On peut profiter d'une pause à la cabane ou au bord du petit lac situé juste derrière elle pour observer le Portalet. Je parle non pas du Clocher du Portalet, mais de la face culminant à 3344m (10971ft) et dont la base est sur l'autre rive du glacier. Dans une étude, malheureusement plus disponible en ligne, des glaciologues de l'université de Fribourg prenaient cette montagne comme exemple de la fonte des glaciers et du réchauffement du climat. La page parlait de roches se détachant de facon incessante de la face du Portalet et tombant sur le glacier d'Orny, un phénomène qui s'est accru ces dernières années. Durant ma pause de 45 minutes, j'ai pu constater que c'est bien le cas: des cailloux dévalaient presque constamment la face délitée, et j'ai assisté à la chute d'un énorme rocher, gros comme une maison!

La suite de l'itinéraire, vers la cabane du Trient, change du tout au tout. C'est le domaine des neiges éternelles... quoique avec cette canicule, on se demande si ce mot est encore approprié. Après avoir dépassé le lac, on descend sur le névé du glacier d'Orny et on marche dans la neige pendant env. 45 minutes. L'itinéraire est tellement fréquenté qu'il y aura certainement des traces bien marquées sur la droite, et même généralement d'autres randonneurs ou alpinistes à suivre. Cependant cela reste un glacier: il ne faut en aucun cas s'aventurer hors du tracé et ne pas hésiter à renoncer en cas de doute dû à la météo ou à l'état du glacier.

Progresser dans cette neige essouffle. C'est lié à l'altitude, pas à la difficulté du terrain qui est ici en pente relativement douce. A un endroit, des flèches peintes sur les rochers font quitter le névé et grimper la base de la Pointe d'Orny. A noter qu'on peut aussi très bien continuer dans la neige. Mais faisons confiance au balisage et partons sur la droite. C'est très raide ici. Heureusement l'arrivée à la cabane du Trient est maintenant imminente. Cela, 1 heure 15 après avoir quitté Orny (donc 3:35 au total).

Le glacier du Trient

4 - Le glacier du Trient

Le glacier du Trient dans les années 90

5 - Le glacier du Trient dans les années 90

Je vous laisse tranquille le temps d'un court paragraphe afin que vous puissiez apprécier le panorama du plateau du Trient et des Aiguilles Dorées.

Pour la descente, je suis deux alpinistes qui ont la bonne idée de prendre à droite dans la neige au lieu de rester sur le raide sentier qui dévale les rochers. Bien que la neige soit extrêmement mouillée, c'est une manière confortable de descendre ces quelques hectomètres.

Il m'a fallu 45 minutes pour rejoindre Orny, puis 1:40 jusqu'au télésiège de la Breya, cela en ayant été particulièrement lent. Car je n'aime pas trop la dernière heure de la descente. Traverser ces raides pentes gazonnées me rend nerveux. Des chaînes ont été disposées récemment à certains passages.

J'ai mentionné auparavant le passage du Col de la Breya comme variante pour la descente. Au point 2390 de la carte, on peut choisir de prendre le mince sentier qui remonte dans l'herbe et sous les rochers. C'est assez impressionnant pour quelqu'un de peu téméraire comme moi. Il franchit une étroite fenêtre dans la crête et redescend de l'autre côté dans le Val d'Arpette. Ici tout va bien, c'est devenu moins raide. On descend dans des éboulis puis on atteint les premiers arbustes et finalement une route. En la suivant on passe devant le Relais du Val d'Arpette avant d'arriver au village de Champex. Je renonce à donner une indication de temps pour cette variante car je ne l'ai plus en tête. Elle n'est pas beaucoup plus longue que la poursuite jusqu'au télésiège. Et surtout, elle est plus intéressante.

Voici les heures d'ouverture du télésiège de la Breya lors de ma dernière visite en été 2003: ouverture à 8:30, fermeture à 17:00. Donc ne flânez pas trop à la Cabane du Trient et planifiez la redescente en fonction de cet horaire.

Commentaires reçus:


From: Jiri Masik
Sent: 9-Aug-2013

(...)
The lift to La Breya is not operational for the time being and there is no hint when it will become available again.
(...)

En effet, la cabine de la Breya a subi un incendie en septembre 2012 et est resté fermée en 2013. Veuillez donc vous renseigner sur le site des installations si vous comptez l'utiliser dans le cadre de cette randonnée.

Précédent Suivant