Randonnées pour grizzlys

et autres animaux solitaires

Carte

En résumé:

Cartes:

Liens (cliquer sur le drapeau):

Cabane de Bertol

De l'avis général, la Cabane de Bertol (3311m, 10863ft) représente un des hauts lieux des Alpes, dans tous les sens du terme. En découvrant le vaste panorama glaciaire qui s'ouvre au col de Bertol, on a l'impression d'avoir ouvert une porte vers un autre monde.

Le plateau glaciaire d'Hérens

1 - Le plateau glaciaire d'Hérens

Bien qu'avec 4 heures de montée environ, l'excursion ne soit pas excessivement longue, elle ne doit en aucun cas être sous-estimée. On est ici en très haute montagne, à des altitudes rarement atteintes en randonnée. On portera encore plus d'attention que d'habitude à son équipement et aux conditions météorologiques. La popularité de la cabane, les nombreuses courses alpines aux alentours, la Haute Route Chamonix-Zermatt, tout cela fait que par une belle journée d'été, vous ne serez pas seuls sur le sentier. Toutefois, à cause des 1300 mètres (4265ft) de dénivélation, ce n'est généralement pas la foule comme, disons, à Moiry.

Avec 4 visites au cours des 10 dernières années, toutes par très beau temps, j'ai pu constater ce que les vrais montagnards savent depuis longtemps: une course peut être complètement différente d'un jour à l'autre. Ainsi un jour d'octobre, la raide pente de neige de la portion finale s'était métamorphosée en un mince glacier. Impossible de poser les pieds dessus sans crampons! A l'inverse, même au coeur de l'été, il suffit de quelques jours pourris pour que la neige recouvre une bonne partie de l'itinéraire. Ce fut le cas le 13 août 2002.

Mont Collon

2 - Mont Collon

Commençons par le commencement: la randonnée débute à l'extrêmité sud du village d'Arolla, près du glacier. On trouve des places de parc avant un panneau d'interdiction de trafic. Comme souvent, beaucoup de propriétaires de véhicules n'en tiennent pas compte, et je l'avoue, moi non plus. On peut continuer jusqu'à un pont tout proche de la langue du glacier, face à un imposant Mont Collon (3637m, 11932ft). Plusieurs sentiers prennent de la hauteur sur la rive est du glacier. Ils se rejoignent 30 minutes plus tard sur un replat, là où un hideux ouvrage en béton est adossé à la falaise. Au-dessus des piliers, vous croirez certainement voir un autre promeneur juché sur la falaise. Erreur: c'est la Vierge Marie... en statue!

Par de nombreux lacets, le sentier remonte la raide pente gazonnée qui mène aux Plans de Bertol (2664m, 8740ft). Compter 1h30 depuis le départ. Comme décor, on a toujours le Mont Collon et ses glaciers suspendus, auxquels s'ajoute le Haut Glacier d'Arolla dissimulé côté sud. Le chemin a été grandement amélioré par rapport aux années passées. Jusqu'aux Plans de Bertol, il est désormais large et débarassé de tout obstacle. A tel point qu'on a pu ranger les bâtons téléscopiques pour cette seconde portion de la descente.

Le plateau des Plans de Bertol offre un répit bienvenu avant les 700 m de plus en plus raides qui restent à escalader. On peut aussi décider de ne pas s'aventurer plus haut, comme le suggère le guide Rother. Il faut savoir que le magnifique plateau glaciaire d'Hérens, avec vue sur le Cervin, la Dent d'Hérens et la Dent Blanche (photo 1) n'apparaît qu'une fois parvenu au col de Bertol et pas avant.

Cabane de Bertol

3 - Cabane de Bertol

Au bout du plateau, le terrain herbeux laisse place aux cailloux et à la neige. On remonte une moraine et on se dirige vers un îlot rocheux du glacier de Bertol qui se longe par la gauche, à la limite entre neige et roc. Lorsque les conditions le permettent, il est parfois possible de monter en droite ligne sur le raide névé. Le dernier tronçon conduit sous l'éperon rocheux de la Cabane de Bertol, qu'on longe au plus près jusqu'à arriver au col. On arrive doublement essoufflé au col: à cause de la rude montée mais aussi à cause du vaste panorama à couper le souffle qu'on découvre soudainement. Derrière le plateau glaciaire du Mont Miné, le Cervin et la Dent d'Hérens pointent le bout de leur "nez". La Dent Blanche, toute proche, a fière allure.

Monter à la cabane n'est absolument pas une nécessité, sauf s'il fait trop froid pour rester au col. L'accès, fait de chaînes et d'échelles assez audacieusement disposées, ne plaira pas aux sujets au vertige. Son air de nid d'aigle ne lui permet pas d'avoir une large terrasse conviviale. On s'y sent un peu à l'étroit.

En temps normal, compter 3h des Plans de Bertol jusqu'à la cabane, ce qui fait une durée totale de 4h à 4h½. Les conditions particulières de ce jour-là (neige dès Plans de Bertol, risque d'avalanche et neige jusqu'à la taille sous le col) ont fait que j'étais plus près des 5 heures.

La descente est assez facile et demande 2h30. Selon la qualité de la neige, on peut parfois dévaler quatre à quatre les pentes de neige ou se laisser glisser.

Commentaires reçus:


From: gregoire sauthier
Sent: 14-Jul-2007

(...)
je m'appelle grégoire et j'ai lu ton article sur la cabane de bertol sur ton site, fabuleuse mais j'aimerai just faire un petit comentaire au sujet de l'interdiction de trafique a la sortie du village d'arrola. En effet aujourd'hui j'avait prévu une sortie jusqu'à tête Blanche en passant par Bertol, elle fut magnifique d'ailleur. Mais à ma grande surprise quand je suis arrivé à ma voiture vers 15h30, un policier était en train de verbaliser allègrement toutes les voitures se trouvant au delà du panneau!!!!!

Alors par tous les trolls ne parquez pas au delà du panneau d'interdiction si vous ne voulez pas que votre rando ne se transforme en un cauchmar!!!!!!!!

Précédent Suivant